Récital de musique française - Verbier Festival at Home - 2020

" La soprano franco-italienne Jeanne Gérard propose une performance bluffante. L’aisance technique est évidente. La maîtrise des effets est impressionnante, passant d’une voix pleine aux aigus pianissimi avec une élégante facilité (O Dieu... Ah ! Je ris), et alternant la douceur de velours (Violon) et la rugosité de la nostalgie (Tristesse). La mélancolie de certaines partitions (C) est parfaitement restituéee, et certains morceaux en ressortent bouleversants (Elégie). Soutenue par un vibrato équilibré, la voix sait se faire extrêmement puissante si nécessaire, et déploie à chaque instant sa grande générosité, prenant des accents cuivrés qui lui confèrent toute sa beauté et son originalité. La diction est plus qu’impeccable car elle est théâtralement travaillée, chaque mot ressortant caractérisé en profondeur par une intention particulière. Ces effets sont renforcés par un jeu théâtral très juste, dont on devine l’étendue palette, passant de la coquetterie de Manon (Je suis encore toute étourdie) à la folie d’Ophélie (A vos jeux, mes amis... Partagez-vous mes fleurs). "
[Forum Opera - Tancrède Lahary]
https://www.forumopera.com/verbier-quarantine-concerts-streaming-verbier-je-suis-encore-tout-ebloui-streaming
" Quand Jeanne Gérard ouvre le bal avec Violon et C de Poulenc, nous redécouvrons la sensation perdue de l’audition. Elle déclame le texte avec vigueur et fait chatoyer la surface mélodique de couleurs moirées. Autant dire que ces premières notes nous familiarisent de suite avec le monde lyrique d’avant-confinement. Entendre le son d’une voix, quelle qu’elle soit, est une chose ; l’expérience de spectateur recevant le partage d’une interprétation en est une autre. Revenir à ces émotions oubliées nous fait comprendre pourquoi nous continuons à aller à l’opéra. L’aisance affirmative change de camp, pour toucher l’interrogation dans les antithèses de Fauré. La soprano assouplit délicatement la matière vocale, voguant désormais au rythme d’un ping-pong cérébral. Puis elle enveloppe l’Antiquité de Néère (Hahn) d’une sérénité au Destin que le théâtre classique pourrait embrasser. D’une Manon « encore tout étourdie », elle fait une arme de sensualité, faussement effarouchée. Marguerite rit de se voir « si belle en ce miroir » avec une ardeur aux confins de la schizophrénie, comme si elle s’imprégnait de ce reflet comme d’une réalité augmentée. La question n’est pas la futilité de la scène, sinon l’épaisseur d’une image vue par un personnage de quinze ans qui croque sa vie comme une nécessité. Enfin, celle qui prépare sa première Pamina et projette ses envies de Violetta et Lucia, livre une prometteuse scène finale d’Ophélie (Hamlet, de Thomas), sans mélancolie gratuite. Elle incarne l’aplomb d’une femme brandissant la responsabilité de ses idées. Le timbre modulable, au gré des visions, charme au même titre que la réflexion érudite sur le texte dans l’ensemble des pièces."
[Opera Online - Thibault Vicq]
https://www.opera-online.com/fr/columns/thibaultv/jeanne-gerard-et-paul-montag-nous-redonnent-les-cles-dun-paradis-perdu

Musiques en fête, Chorégies d'Orange - 2020

" La jeune soprano colorature Jeanne Gérard fait également forte impression dans l’air « O luce di quest’ anima » extrait de Linda di Chamounix (Donizetti), où elle fait montre d’une incroyable facilité à sortir des notes aussi folles qu’extrapolées."
Opera Online - Emmanuel Andrieu]
https://www.opera-online.com/fr/columns/manu34000/musiques-en-fetes-a-bien-eu-lieu?fbclid=IwAR3jL2G15m9tCHLt8x2iv07le1jHMV2ZC29dKS3fOm9WfQDr6fbvsya0vrg

Concours International d'Opéra et de mélodie de Mâcon - November 2019

" Jeanne Gérard, soprano parisienne, truste les prix du concours. Le 26è concours international de chant de Mâcon a récompensé Jeanne Gérard, soprano parisienne. En effet, lors de la finale de dimanche, elle a raflé trois prix dont le prix d'opéra et le prix du public, laissant loin derrière, les cinq autre candidats."
[Le Journal de Saône et Loire - Marie Salerno]
https://www.lejsl.com/edition-macon/2019/11/11/jeanne-gerard-soprano-parisienne-truste-les-prix-du-concours

Concorso Lirico Internazionale Ottavio  Ziino - November 2019

"Il livello dei tredici finalisti di questa edizione era veramente ottimo"
[Giornale della musica - Mauro Mariani]
https://www.giornaledellamusica.it/news/francesca-benitez-vince-il-concorso-lirico-ottavio-ziino

After the dark: the Lab Kabarett, Verbier Festival - July 2019

"Jeanne Gérard est bouleversante sur la musique de Kurt Weill, en particulier sur Je ne t’aime pas, hallucinante plongée en déchirement intérieur."
[Opera Online - Thibault Vicq]
https://www.opera-online.com/fr/columns/thibaultv/les-lieder-en-delire-au-verbier-festival?fbclid=IwAR3IEqyZ387pmebAYuzybk9kO6V7x5STTJS6WcUlhaBqbcM2g-ZqfgC520Y

Die Frau ohne Schatten, Strauss (Der Hüter der Schwelle des Tempels), Verbier Festival - July 2019

« Les abondants rôles secondaires sont tenus par de jeunes artistes de la Verbier Festival Academy, tous aussi doués et promis à de belles carrières. »

[Classiquenews - Albert Dacheux, ]

https://www.classiquenews.com/compte-rendu-opera-verbier-le-22-juil-2019-strauss-die-frau-ohne-schatten-la-femme-sans-ombre-siegel-gergiev/

 

« Signalons l’excellence de chacune et de chacun »

[Forum Opera - Yvan Beuvard]

 

https://www.forumopera.com/la-femme-sans-ombre-verbier-festival-verbier-dejouer-le-mauvais-sort-et-linfertilite

Concert de clôture de l'Atelier Lyrique - Verbier Festival - July 2019

" (...) la musique des mots extrêmement  bien consolidée par une diction admirable (...) Jeanne Gérard, avec les mêmes brillants outils, alimente Ravel d’une prosodie ondulatoire et musquée"
[Opera Online - Thibault Vicq]
https://www.opera-online.com/fr/columns/thibaultv/les-lieder-en-delire-au-verbier-festival?fbclid=IwAR3IEqyZ387pmebAYuzybk9kO6V7x5STTJS6WcUlhaBqbcM2g-ZqfgC520Y

Concours International de Chant Georges Enesco - October 2018

Orfeo ed Euridice, Gluck (Amore), Armel Opera Festival - July 2018

« However, the strongest character in the show was the gorgeous Jeanne Gérard, who sang the role of Amore in a red jacket and leather pants. (...) Her acting was just as powerful and moving as her transcendent voice which seemed to beam from the heavenly realms."

[Revizor - Csabai Máté]

 

 

https://revizoronline.com/hu/cikk/7383/gluck-orfeo-euridice-armel-opera-festival/?fbclid=IwAR2ReDK-dBpguEqRJOJ5_XHD0K12mFC9NjFmCPhtXveZoJhT73sf3CDXDPE

Lied and Russian songs, Musique à Beauregard - July 2017

« La soirée de jeudi, dédiée aux compositeurs allemands et russes, a véritablement enchanté les amateurs de musique classique qui se sont laissés bercer par la voix exceptionnelle de Jeanne Gérard »

[Le Dauphiné libéré - Jean Paul Chavas]
 

https://www.musiqueabeauregard.com/actualites?lightbox=dataItem-j6wcyotk